© Modèle Wix / réalisation Bertrandoulefifre

 

Résumé parcours

 

Née à Lyon en 1958

Artiste sculpteur, peintre, céroplasticienne

Enseigne le modelage et la taille de pierre

Affiliée à la Maison des artistes

 

• Depuis 2003, principales expositions (Lyon, Lagnes, Gordes, Carry-le-Rouet, Avignon, Cavaillon, Carpentras, Salon-de Provence, Lourmarin, Marseille, Les Taillades, Suisse)

 

• participation à des symposiums de sculpture  :

Morges (Suisse)

Mijoux (39) – 2 prix

Maubec (84)

Mérindol (84)

Menet (15)

Coustellet (84)

 

• prix décernés  :

Biennale de Fos/Mer (13)

Château du Barroux (84)

Mijoux (39)

Coustellet (prix du public)

 

• divers  :

. Galerie personnelle à Cabrières d'Avignon, de 2008 à 2014         

. Restauratrice céroplasticienne au Musée Grévin-Provence de Salon-de-Provence

. Résidence au Lycée Benoît de l’Isle-sur-Sorgue (84) autour du thème de l’addiction, pour des décrocheurs scolaires.

 

Ciane, c’est…
 

Ciane, c. l'élégance des corps,

Ciane, c. la tension des courbes,

Ciane, c. le sein libéré du carcan,

Ciane, c. le râle qui malgré lui s'échappe,

Ciane, c. le doux, mais le rude ; l'exacerbé, mais l'abandonné,

Ciane, c. le dévoilé, le sauvage, le pudique et l'effronté,

Ciane, c. le désir de caresse, l'impatience de la danse,

Ciane, c. la torsion du marbre et le galbe du fer,

Ciane, c. l'appel à l'amant, à sa paume apaisante,

Ciane, c. la barque vers Cythère, l'invitation à la vie,

Ciane, c. l'attention au monde

Ma démarche artistique

 

Prisonnière d'un style, je m'échappe ;

Dès qu'une forme, dès qu'une école tentent de me réduire, je m'envole ;

Dès qu'une matière me comble, qu'une technique me rassasie, qu'une idée me réjouit, je suis déjà ailleurs, à explorer d'autres ciels et d'autres territoires…

J’ai connu la pierre rebelle, le plâtre tendre, la terre sensuelle, la tôle qui chante et le bronze d'or ; j’ai ciselé la légère statuette et combattu le bloc écrasant ; parfois, je m'accroche à la toile, puis pose mes rêves sur des marbres veineux ou de noirs aciers. Mes doigts dansent avec les grillages aériens et caressent les grès de St Amand. S’échinent sur les tissus rêches à la recherche du flux et du frémissement.

La force est là, mais toujours la douceur. La ligne d'une hanche et le vallon d'un sein, effrontés et pudiques. Toujours humains. Pour dire les corps déployés, les courbes tendues, les danses effrénées, mon langage change et tournoie, indifférent aux modes, bien loin de « la loi du nouveau » et de « la tyrannie imbécile des genres ». Libre d'explorer les champs immenses qui appellent ma curiosité, là où d'autres s'arrêtent à l'ombre de leur carrière…

Mon fil d’or, mon seul style, c’est l’Homme, qui reste indéfectiblement au centre de mes diversions, de mes futures explorations.

Ma dé-marche toujours me porte vers l’Homme, sa nature : son corps et son âme. Sa beauté et parfois sa souffrance.

  • Facebook Social Icône
  • Flickr Icône sociale
  • YouTube - Black Circle
  • Icône sociale YouTube